1/1
1/1

QUI A PEUR DU LOUP ?

SPECTACLE THÉÂTRAL POUR LE JEUNE PUBLIC - A PARTIR DE 10 ANS

CRÉATION DÉCEMBRE 2020

Un texte de Christophe Pellet - Edition L'Arche 2010

 

La pièce Qui a peur du loup ? de Christophe Pellet est publiée et représentée par L’ARCHE – éditeur

& agence théâtrale. www.arche-editeur.com

 

Mise en scène par Julie Crantelle

Une création de la compagnie ALTER EGO (X)

Distribution -

Dimitri : Théo Majcher

Flora : Morgane Pommier

Livia : Julie Crantelle

Scénographie et costumes - Julie Crantelle

Construction décor - Valentin Cheneval

Production : ALTER EGO (X)

Partenaires :

Communauté de communes de la Vallée Verte

Espaces MJC - Evian-Les-Bains

QUI A PEUR DU LOUP ?

NOTE D'INTENTION

Chaque création est pour moi l’occasion de chercher un nouveau rapport entre la matière et la dramaturgie, entre l’humain et les formes animées. Pour ma première création jeune public, je ressentais le besoin de retrouver une écriture sensitive, poétique et très imagée. Lors de ma première lecture de Qui a peur du loup ?, j'ai tout de suite eu l'image d'un univers très organique et sonore au plateau. C’est ce que j’aime dans la langue de Christophe Pellet, les mots sont simples et directs. Ce qui me séduit également dans la littérature jeune public, c'est que l'on ne se pose moins la question du réalisme. L’enfant a cette capacité à s'absorber dans l'imaginaire, à construire des mondes personnels à partir des petits détails du quotidien. Le merveilleux fait partie intégrante de sa vie. Les humains sont des êtres habités par la fiction car ils aiment lire et raconter des histoires. L’enfant sait voir l’invisible, le dessous caché des choses, l’impensé des mots, laissant ainsi à l’auteur une infinie liberté de dire et imaginer. Nous retrouvons tous ces éléments dans la langue de Christophe Pellet, très poétique, et permettant de construire un espace imaginaire en réponse à des situations angoissantes tout à fait réalistes : "La guerre n'est pas finie. Tout est détruit. Les routes sont défoncées et les gens sont méchants : ils sont rien qu'avec eux-mêmes. Et tristes tout en même temps."

 

En effet, Qui a peur du loup ?aborde les thématiques de l'imaginaire, de la guerre, de l’amour et de l’abandon. Dimitri fait face à l’abandon de ses parents dans un contexte de fin de guerre. La mère est partie en France pour travailler, le père, lui, continue la guerre, ailleurs. Seul, Dimitri s’accompagne de son Skate qu’il considère comme un ami. Entouré de deux femmes – Livia la voisine qui pourrait être considérée comme sa tutrice et Flora son amie qui l’aide à trouver sa liberté - il cherche à traverser la forêt, au pays des loups. Les deux enfants se prennent au jeu de la métamorphose et, dans le petit garçon, montera la plainte du seul être capable de traverser la forêt. A quelles réalités conduit le jeu ? Ce conte fantastique met en lumière la force des amitiés d’enfants et leur capacité à construire un monde imaginaire comme une échappée du réel.

 

Enfin, l'utilisation du son et du dessin animé pour symboliser la forêt viendront renforcer cette imaginaire. La forêt est selon moi le désir d'un lieu protégé de la réalité, ce que l'on retrouve souvent dans les personnages exclus du monde. Il ne s'agit pas de transformer ce monde pour le rendre plus accueillant. Il s'agit plutôt de s'y intégrer. Cet espace fortement métaphorique devient ainsi la figure d'un désir d'identité, d'unité.

 

Qui a peur du loup ? est donc une création qui interroge le pouvoir de l’imagination et des sens, le pouvoir des histoires.

  • Facebook
  • Instagram

NOS PARTENAIRES 

logo_with_member_of_fr.jpg
encc-logo.jpg
zhdk.png
instutut.png
1/1